Suivre
Facebook Twitter Linkedin Instagram YouTube Pinterest Tumblr Soundcloud

Les Stupas et les états positifs de l’esprit

Les Stupas et les états positifs de l'esprit | Christelle Firework

Les stupas sont les monument par excellence du bouddhisme. Hémisphère compact revêtu de pierres ou tour pleine plus ou moins élancée, à faîte convexe, minuscule ou gigantesque, richement décoré ou présentant des parois nues simplement peintes.

Le stupa se dresse partout où des bouddhistes ont vécu afin de montrer leur foi. Sa silhouette a évolué depuis des siècles pour donner des formes aujourd’hui très diverses.

La valeur symbolique qu’on lui attribue s’est profondément modifiée chaque fois que sont apparues dans le bouddhisme de nouvelles tendances doctrinales ou dévotionnelles. Il n’en reste pas moins le seul édifice cultuel dans lequel tous les bouddhistes se soient reconnus et se reconnaissent encore.

Stupa signifie “noeud de cheveux” en sanskrit

Il est un élément important de l’architecture bouddhiste que l’on trouve presque dans tous les temples et les monastères bouddhistes en Mongolie. Les premiers stupas étaient des tombeaux contenant les restes du Bouddha ou d’autres figures bouddhistes importantes.

Les stupas modernes sont construits comme des symboles du culte. Néanmoins, ils contiennent de nos jours des textes sacrés et les idoles plutôt que des restes humains. Il y a différentes formes du stupa, mais sa forme générale est universelle.

La symbolique des Stupas

Le sommet du stupa représente le soleil, la lune et une fleur de lotus. Surmontant une grande flèche conique représentant l’ombrelle royale de la symbolique bouddhiste. La partie principale du stupa contient des reliques et des objets sacrés.

Les stupas ont typiquement une base avec deux séries de quatre et dix marches. Chacune des marches représentant les quatre états positifs de l’esprit. L’amour, la compassion, la joie, et sérénité ainsi que les dix étapes dans le développement d’un Bodhishattva.